Le label en France

 

La France est une destination touristique de premier plan. La variété de ses paysages, des cultures locales et des terroirs séduisent les voyageurs, qui recherchent aujourd’hui de plus en plus des lieux d’accueil et des activités qui ne dénaturent pas l’environnement, respectent les équilibres locaux et rendent positif l’impact de leur séjour sur le territoire.  

Cette offre existe, elle est même foisonnante, hétéroclite, riche, innovante et de nouvelles initiatives fleurissent chaque jour, mais elle souffre paradoxalement d’un manque de visibilité et de valorisation. C’est pour répondre à ces constats que l’ATES a souhaité adapter son label aux opérateurs qui font vivre des expériences de tourisme équitable et solidaire en France. 

 

Présentation du label

 

Le label Tourisme Equitable et Solidaire de l’ATES est le fruit de la mission historique d’évaluation des pratiques des opérateurs de voyages équitables et solidaires, étendue en 2020 aux structures d’accueil touristique en France afin de valoriser leur activité, mode de gouvernance et de production équitable (hébergement, restaurants, évènements, sites culturels et de loisirs, organismes locaux de tourisme, prestataires d’activités et réceptifs) en respectant les mêmes principes et valeurs.


Les critères du label sont adaptés aux différents métiers des opérateurs labellisés, mais garantissent une même exigence : celle de proposer une expérience de tourisme respectueuse des hommes, de leur culture, et de leur environnement, en France.


L’objectif de ce label est d’apporter des garanties quant aux pratiques des opérateurs et d’assurer le respect des engagements pris dans la Charte du Tourisme Équitable et Solidaire.


Voir la Charte du Tourisme Equitable et Solidaire

 

 

Quels sont les critères pour obtenir le label ? 

 

Les opérateurs sont évalués sur un référentiel rigoureux portant sur un minimum 49 à 52 critères en fonction du type de structure, permettant d’évaluer les pratiques et de vérifier les engagements de la structure. L’assurance d’une expérience de tourisme à impact positif !

3 champs d’application 

- Gestion de la structure : Economie sociale et solidaire (ESS), bonnes pratiques environnementales, conditions de travail des employés, transparence et actions de solidarité,


- Gestion de l’activité touristique : Des temps de rencontres avec les habitants, la découverte du patrimoine local, des activités respectueuses de la biodiversité, de l’environnement et du patrimoine humaine, culturel et naturel. 


- Gestion des partenariats : la durabilité des partenariats, justes et équilibrés, et un ancrage territorial fort figurent parmi les fondamentaux du commerce équitable et sont des incontournables de nos référentiels de critères. Sans oublier la sélection rigoureuse des partenaires et prestataires, ainsi que leur sensibilisation aux valeurs du tourisme équitable et solidaire pour développer des pratiques vertueuses.

 

 

Pour être labélisé : les critères obligatoires 


Les 7 critères communs:


• Le respect des principes de l’économie sociale et solidaire (ESS)
• Des pratiques environnementales vertueuses
• Des temps de rencontre et d'échange avec la population du territoire et les acteurs de la vie locale
• La préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel local
• Des relations durables nouées avec les partenaires et prestataires
• Un prix d'achat des prestations de services juste et équitable
• Le soutient à des projets et actions solidaires


Les critères spécifiques :


Pour les prestataires d’activités, les réceptifs, ainsi que les hébergements et les organismes de tourisme local organisant des activités :

• Des groupes limités à 12 personnes afin de favoriser la rencontre avec les locaux et le respect des équilibres locaux


Pour les réceptifs :


• Des hébergements proches ou chez l'habitant : en village, en gîte, petite hôtellerie...
 

Comment les critères sont-ils contrôlés ? 


Voici les différentes étapes de l’évaluation des pratiques des opérateurs et de leurs partenaires en France :  


1) La constitution du dossier
Rapports financiers, contrats, conventions de partenariats et bien d’autres... Autant de documents pour prouver ses engagements.

2) L’évaluation
Un audit documentaire doublé d’un audit sur site afin de s’assurer du respect des engagements. 

3) La labellisation
Sur la base de l'ensemble des données recueillies au cours de l'évaluation, l'opérateur se voit attribuer le label Tourisme Equitable et Solidaire par l’ATES s'il atteint les scores nécessaires à la labellisation.

4) Le progrès
L’opérateur est accompagné dans une démarche d'amélioration constante des pratiques dans le réseau.
 

En savoir plus 

 

>Découvrez la documentation du label "Garantie tourisme équitable et solidaire"

> Découvrez les bonnes pratiques 

> Découvrez les offres labélisées