FAQ Tourisme Équitable et Solidaire

Retrouvez ici les questions les plus fréquemment posées au sujet du tourisme équitable et solidaire et du réseau ATES : questions pratiques, concepts, réseau ATES, préjugés autour du TES ... on vous dit tout ! 

 

Questions sur le tourisme équitable et solidaire, le réseau ATES et le site : 

 

 

► Qu’est ce que le tourisme équitable et solidaire ?

C’est tout simplement les principes du commerce équitable, de l’ESS et de la solidarité internationale appliqués au tourisme.

Retrouvez plus d'informations sur le tourisme équitable et solidaire ici 

 

► Puis-je acheter directement des voyages sur le site de l’ATES ?

Avant toute chose l’ATES ne vend pas de voyages, elle regroupe sur une plateforme les acteurs du TES et oriente les voyageurs vers leurs sites propres. Pour acheter un voyage, rendez vous sur le site internet de la structure qui organise le voyage qui vous plait et contactez les directement !

 

► Comment est réparti le prix de mon voyage ?

Car l’ATES souhaite une totale transparence sur le montant des voyages, nous vous proposons un le camembert de la répartition moyenne du prix du séjour en fonction des postes de dépense : 

 

 

 

 

 

 

 

 

► Comment rejoindre l’ATES ?

L'ATES développe pour ses membres de nombreux services et oeuvre à les représenter auprès des instances et des partenaires du monde du tourisme, de la solidarité internationale et de l'économie sociale.

Plus d'infos ici pour rejoindre le réseau. 

 

► Je réalise un mémoire sur le tourisme équitable et solidaire, comment puis-je avoir plus d'informations ?

Vous pouvez consulter les ressources de l’ATES qui regroupe de plus amples informations sur le tourisme équitable et solidaire comme des dossiers spéciaux ou des fiches pédagogiques. Ces ressources sont disponibles ici

Si les ressources ne répondent pas à toutes vos questions, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact en ligne.

 

► Je suis une agence réceptive dans un pays étranger, puis-je adhérer à l’ATES ?

L’ATES regroupe des voyagistes français en tourisme équitable et solidaire. À ce titre, elle n’organise ni ne vend aucun séjour et n’est donc pas en contact direct avec les partenaires locaux. Néanmoins, vous pouvez contacter nos membres voyagistes qui travaillent dans votre destination, et qui seront peut-être intéressés par un partenariat. Pour voir les différentes destinations c'est ici

 

Idées reçues sur le TES, on vous dit tout : 

 

Si le tourisme équitable et solidaire commence à se démocratiser, de nombreuses idées reçues restent encrées et peuvent freiner les personnes désireuses de se lancer dans l’aventure.

 

► « 15 jours dans un village du Burkina Faso? Tu vas creuser un puits, t’occuper d’enfants, faire de l’humanitaire quoi ! »

Raté ! Les voyages équitables et solidaires n’ont rien d’une mission humanitaire. Les voyageurs sont là-bas en vacances ! Nul ne peut en effet prétendre remplacer des professionnels d’ONG. Et la vocation des voyagistes n’est pas d’encourager cela. Les voyageurs ont tout le loisir de se reposer dans des cadres dépaysants… rien de très contraignant en somme !

 

► « Un voyage solidaire ? Tu dois sûrement payer ça plus cher qu’un voyage classique ? »

Détrompez-vous ! Les tarifs des voyages équitables et solidaires n’ont rien à envier aux tours opérateurs classiques, les prix étant sensiblement les mêmes. Pour un séjour de randonnée de 15 jours au Pérou, les prix du tourisme équitable et solidaire s’avèrent même en moyenne 5,4% moins cher que le reste du marché (à parcours et prestations comparables).

 

► « Du tourisme équitable et solidaire ? Mais tu vas dormir par terre ? »

Les voyageurs sont accueillis par leurs hôtes dans des conditions privilégiées ; l’hospitalité est bien souvent une question de tradition pour les populations, ce qui garantit un accueil de qualité et un réel confort. Le tourisme équitable et solidaire, ce sont aussi des hôtels ou des gîtes… qui appartiennent ou sont gérés par les populations locales.

 

► « Qu’est ce que tu vas faire dans ces pays là avec tes enfants… et votre sécurité dans tout ça ? »

La sécurité est primordiale pour les organisateurs de voyages. Ceux ci ne prennent aucun risque inutile. Si le moindre doute existe quant à la sécurité des voyageurs avant le départ, le parcours est modifié ou le voyage annulé. Néanmoins, en cas de problème sur place, l’immatriculation tourisme du voyagiste garantit une prise en charge des voyageurs.

 

► « Tu n’as jamais été un(e) grand(e) aventurier(e), tu es sûr(e) que c’est fait pour toi ? »

Evidemment ! Une multitude de séjours sont proposés, pour répondre aux goûts de chacun. Une personne sans entraînement évitera donc un trek de 10 jours au Népal… mais rien ne l’empêche de partir à la rencontre des communautés indigènes guatémaltèques, par exemple !