Tourisme équitable et solidaire : very good trip !

14/06/2019 -
Mise en ligne par :
Découvrez les résultats de la première étude d'impact du tourisme équitable et solidaire...


"Le revenu que je gagne de mon homestay, je peux le dépenser pour l’éducation de mes enfants. J’ai aussi acheté une télévision, un réfrigérateur et une machine à laver avec ces fonds."
Inde, Ramdhan Saini, habitante du district de Dausa


"Avant l’homme allait pêcher, il avait toujours du travail. Il ne faisait pas les choses des femmes, car l’homme se sentait comme un homme. Mais aujourd’hui, non. Les femmes travaillent comme eux dans le tourisme et les hommes ont changé, ils s’occupent des enfants, ils cuisinent à la maison, lavent les vêtements."
Pérou, habitante de la région de Llachon

 

Ces résultats sont le fruit de l'étude d'impact du tourisme équitable et solidaire, réalisée par l'ATES entre 2017 et 2019, sur trois territoires : le Pérou, l'Inde et Madagascar. A partir d'une méthodologie exclusive, et créée pour cette étude, qui intègre 9 hypothèses sur l'impact économique, l'autonomisation des communautés et les effets culturels et environnementaux, 3 consultants sont partis sur le terrain, à la rencontre des communautés partenaires (habitants, associations ou coopératives de tourisme équitable et solidaire) des voyagistes labellisés "tourisme équitable et solidaire". 

 

Pourquoi cette étude ? 
 

Le tourisme équitable et solidaire se situe à la croisée de l'économie sociale et solidaire, de la solidarité internationale et du commerce équitable ; il ambitionne de participer au développement durable des territoires. Cet engagement s'illustre depuis 2014 par la délivrance du label "Garantie tourisme équitable et solidaire", basé sur 57 critères exigeants, accordé aux voyagistes les plus engagés.
Aujourd'hui, dans un contexte où le tourisme connait une croissance sans précédent et pourtant fortement critiquée pour ses effets néfastes, où les inégalités ne cessent d'augmenter et où le réchauffement climatique nous oblige à repenser nos modes de consommation, l'ATES a souhaité aller au-delà de l'évaluation des pratiques en mesurant l'impact réel de ces voyages sur les territoires et populations rencontrées.

 

Des voyages à impacts positifs ! 

 

Parmi les principaux enseignements de cette étude, il apparait que le tourisme équitable et solidaire permet à des familles de maintenir leur petite activité agricole. En effet, le tourisme apportant un revenu complémentaire, offre la possibilité aux hommes de quitter les villes pour retourner auprès de leur famille, travailler dans l'exploitation familiale et participer à l'accueil des voyageurs, limitant ainsi l'exode rural.
Autre fait observé : le tourisme équitable et solidaire contribue a la prise en compte des enjeux environnementaux. Par exemple, dans certaines communautés, on observe la mise en place des solutions de tri et de gestion des déchets, ou encore l'installation de chauffe-eaux solaires qui participent à une meilleure qualité de l'accueil touristique. Autant de solutions qui améliorent aussi les conditions de vie des habitants...

L'ATES dévoile la synthèse de cette première étude d'impact qui intègre, par ailleurs, quelques recommandations pour renforcer les effets positifs du tourisme sur les territoires et les communautés d’accueil.