Immersion villageoise dans les Hautes Terres de Madagascar

04/12/2018 -
Mise en ligne par :
Le tourisme solidaire permet d’être logé chez l’habitant et de découvrir la vie des villages telle qu’elle est, même quand les voyageurs n’y sont pas. C’est un moment privilégié d’échange et une opportunité de développement pour les campagnes.

RENCONTRE AVEC MR LOUIS ET MME MONIQUE

_

Arrivée au village. 

Nous sommes accueillies par Mme Monique à la descente du taxi-bus. Elle nous emmène par un sentier jusqu’à sa maison, dans un petit village proche d’Ambositra. Au milieu des cultures de manioc, d’ananas et des rizières, sa petite maison reçoit les voyageurs en quête de rencontre. Nous rencontrons son mari, Mr Louis, aussi calme et serein que l’atmosphère ambiante.  

Pour lire l'article complet avec les photos rdv sur notre blog : www.grandeslatitudes.voyage

 

Randonnée entre histoires et légendes. 

Nous partageons le repas avec nos hôtes avant de partir nous promener dans la campagne environnante. La forme physique de Mr Louis ne nous aurait jamais laissé deviner son âge réel. Il nous raconte l’histoire du village, de sa famille, les propriétés des plantes que nous voyons et milles anecdotes. Notre balade nous amène jusqu’à une arène en brique et une source sacrée dont notre guide nous livrera les secrets dans les moindres détails.

Cette journée a été chaude et riche en émotions, nous rentrons avec plaisir pour dîner dans l’humble salon de Mr Louis et Mme Monique. La nuit vient rafraîchir cette paisible campagne et nous nous réveillons en pleine forme au milieu de ces paysages typiques de la région des Hauts Plateaux.

 

Piscines naturelles au dessus des rizières.

Le petit-déjeuner est tout ce qu’il y a de plus typique : riz aux brèdes et beignets de riz. Nous partons le ventre plein en direction de la montagne voisine pour une promenade au milieux de rizières et des rochers qui semblent avoir été jetés là au hasard. Mr Louis a encore plus d’une histoire dans son sac… À mi-chemin nous découvrons une grotte qui servit  de refuge aux villageois autrefois. Après une petite expédition nous reprenons notre balade et atteignons le sommet qui surplombe les rizières. L’eau qui alimente les champs forme ici des piscines naturelles dans lesquelles nous nous baignons tout en admirant le panorama. Nous profitons d’un coin d’ombre pour déguster un ananas frais avant de redescendre vers le village.

Ces deux jours nous ont ressourcées et nous gardons en tête les visages aimables et accueillants de Mr Louis et Mme Monique.

Oriane Delaporte

Pour lire l'article complet avec les photos rdv sur notre blog : www.grandeslatitudes.voyage