Une charte internationale pour des échanges commerciaux plus équitables !

05/11/2018 -
Mise en ligne par :
A l’initiative de Fairtrade International et World Fair Trade Organization, cette charte permet de réaffirmer les principes du commerce équitable, plaçant l’Humain et l’environnement avant la recherche de profit financier et de donner une référence commune aux signataires de celle-ci.

Le 25 septembre dernier, à l’occasion du 3ème anniversaire de l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2030, une nouvelle charte internationale du commerce équitable a été adoptée par plus de 250 organisations. A l’initiative de Fairtrade International et World Fair Trade Organization, cette charte permet de réaffirmer les principes du commerce équitable, plaçant l’Humain et l’environnement avant la recherche de profit financier et de donner une référence commune aux signataires de celle-ci.

Cette charte est également l’occasion de rappeler l’échec du modèle néolibéral qui n’a pas su tenir sa promesse de réduction de la pauvreté et a, au contraire, contribué à renforcer les inégalités. En effet, aujourd’hui, 1% des plus riches détiennent autant de richesses que le reste du monde. La croissance sans fin dans un monde fini ne contribue donc pas une réponse à la pauvreté, aux inégalités ou aux enjeux environnementaux de notre temps. A contrario, le commerce équitable à un impact positif pour la réduction de la pauvreté et des inégalités, l’empowerment des femmes, la diminution de l’impact environnemental dans le commerce et la production pour relever le défi du changement climatique, le renforcement de capacités, le respect des droits humains. Le commerce équitable est donc un modèle de développement durable qui repose sur le partenariat et non la charité.

Elle est également l’occasion de réaffirmer le rôle du citoyen-acteur, qui par ses choix de consommation devient un maillon essentiel de la chaine du commerce équitable ; sans toutefois lui faire assumer toute la responsabilité qui doit revenir en premier lieu aux institutions nationales et internationales et à leurs politiques publiques qui ont les pouvoirs de poser les règles d’un commerce plus juste.

Les trois objectifs principaux de la Charte internationale du commerce équitable :

1. Soutenir le travail des Organisations de commerce équitable en sensibilisant les consommateurs et les citoyens sur l’importance et l’impact du commerce équitable afin que davantage de personnes s’en inspirent, s’y joignent et le soutiennent.

2. Faciliter la collaboration entre les Organisations de commerce équitable en reliant leurs missions et stratégies spécifiques avec la philosophie commune du mouvement, et promouvoir la collaboration avec les mouvements d’économie solidaire, d’agriculture biologique et autres initiatives qui œuvrent pour atteindre des objectifs similaires à ceux du commerce équitable.

3. Aider les autres acteurs qui travaillent avec les Organisations de commerce équitable (au sein des gouvernements, du milieu universitaire ou du secteur privé) à reconnaître les valeurs et approches qui rassemblent ce mouvement mondial.

 

Voir la charte