Entretien avec Marc Dufumier, président de la Plate-Forme pour le Commerce Equitable

03/06/2016 -
Mise en ligne par :
Quelles sont les complémentarités entre le commerce équitable et le tourisme équitable et solidaire? Marc Dufumier, président de la Plateforme pour le Commerce Equitable répond aux questions de l'ATES

Quelles sont les complémentarités entre commerce équitable et tourisme équitable ?

Avec le voyage équitable et solidaire, les touristes manifestent une curiosité à l’égard de sociétés paysannes, des artisans qui essaient d’œuvre par eux-mêmes pour le bien être de leurs familles tout en développement des modes de productions alternatifs (peu émetteur des Gaz à effets de serres ou préservant la biodiversité par exemple). Cela prouve aujourd’hui, que même dans un monde inéquitable, des gens résistent et sont capables de créer des alternatives. 

Le tourisme équitable et solidaire profite à ces sociétés-là, qui vont accueillir les touristes solidaires, des gens plutôt curieux, respectueux, interrogatifs essayant de mieux comprendre et qui, à leur retour, vont pouvoir témoigner de ces alternatives, de ces innovations pour le changement.

 

Le tourisme équitable et solidaire peut-il être un moyen de renforcer les agricultures familiales ?

La réponse est évidemment oui ! L’hébergement à la ferme est déjà un moyen de renforcer l’agriculture familiale. Cette double activité, avec un complément de revenu apporté par le tourisme, peut conforter ce modèle. Quand on est dans un échange Nord-Nord c’est d’autant plus évident. Ceux qui font de l’agriculture durable, bio, alternative sont souvent des gens qui hébergent des touristes. C’est très clairement plus facile à développer au Nord qu’au Sud pour des raisons de facilité d’accueil, mais les acteurs du tourisme équitable sont innovants et trouvent surement déjà des solutions.

 

Quels ponts peuvent être faits entre le Commerce Equitable Nord/Nord qui se développe et le tourisme équitable et solidaire au Nord ?

Un des premiers acteurs clés est évidemment Accueil Paysan qui s’est déjà organisé pour développer ce type de tourisme. Le développement de cette activité et des échanges entre agriculteurs et voyageurs devient très urgent pour que ces derniers comprennent l’état de gravité dans lequel se trouve l’agriculture française et découvrent les expériences des agriculteurs qui ont résisté et inventé de nouvelles choses à travers le bio par exemple. Dans cette dynamique, la convergence entre commerce équitable et tourisme équitable au Nord me paraît évidente.

 

Marc Dufumier est président de la Plate-forme pour le Commerce Equitable

Retrouvez plus d'information sur le commerce équitable en visitant le site mouvement-equitable.org

 

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle de l'ATES pour recevoir les actualités du tourisme équitable et solidaire !